Expert comptable Montpellier Sud

Menu

MISE A JOUR DES BAREMES D'INDEMNITES KILOMETRIQUES

08/03/2021
Le barème kilométrique s’utilise dans différents cas. Tout d’abord, lorsque le salarié utilise son véhicule personnel pour son activité professionnelle, car l’employeur doit lui verser des allocations forfaitaires pour l’indemniser. Puis lors de la déclaration d’impôt sur le revenu. En effet dans ce dernier cas, il est possible de choisir de déduire de ses revenus l’ensemble de ses frais professionnels (c’est-à-dire les frais de trajet domicile-travail) à leur valeur réelle ou de choisir une déduction forfaitaire de 10% appliquée au revenu. Il convient donc de choisir l’option la plus intéressante.

Frais d’utilisation de votre véhicule personnel à des fins professionnelles :

Dans le cadre professionnel, il est possible de se faire rembourser les frais avancés à l’employeur de deux façons. Soit en choisissant la déduction des dépenses pour leur valeur réelle sur justificatif, soit en utilisant le barème kilométrique.

Les sommes correspondant au remboursement des frais de déplacement par l’employeur doivent être intégrées au salaire déclaré.

Ces allocations sont exonérées de cotisations sociales dans la limite des montants fixés par le barème fiscal des indemnités kilométriques.

Frais de déplacement professionnel :

Pour les frais de trajet domicile-travail, l’administration fiscale tolère une distance maximum de 40 km. Ainsi, si vous habitez à 40 km ou moins de votre lieu de travail, vous pouvez déduire l’intégralité de vos frais professionnels sur votre déclaration d’impôt sur le revenu. Dans le cas contraire, le kilométrage est limité à 40km.

Des circonstances particulières liées à l’emploi occupé ou à des situations familiales ou sociales particulières peuvent justifier une déduction complète des kilomètres parcourus.

Le barème kilométrique est calculé en fonction de la puissance du véhicule et du nombre de kilomètres parcourus. Il intègre la dépréciation du véhicule, les frais de réparations et d’entretiens ainsi que la consommation du carburant et les primes d’assurances.

Il est également possible d’ajouter les frais de péages, de stationnements et les intérêts d’emprunts en cas d’achats à crédit. Cependant, l’utilisation du barème kilométrique ne dispense pas d’apporter des justificatifs à l’administration fiscale.

Pour les véhicules électriques, le montant des frais de déplacement est majoré de 20 %.

Pour optimiser au mieux vos déplacements, l'administration fiscale vous propose un similateur. Vous pouvez le trouver en cliquant sur le lien suivant :

https://www.impots.gouv.fr/portail/simulateur-bareme-kilometrique

Toute l'équipe Ariane Compta reste à votre disposition pour tout conseil supplémentaire !   Crédit photo : journaldunet

Plus d'actualités

COMMENT PROTEGER MON ENTREPRISE D'UNE CYBERATTAQUE ?

07/04/2021

Une cyberattaque est un acte malveillant envers des systèmes informatiques. Ces systèmes informatiques peuvent [...]

Lire l'article

QUELLES SONT LES AIDES EXCEPTIONNELLES OCTROYEES POUR L’EMBAUCHE DE JEUNES ?

01/04/2021

    Recruter et former un alternant permet de partager ses compétences professionnelles avec lui [...]

Lire l'article